Rémi CHENYLLE, prof d’interprétation

Après une formation en tant qu’apprenti-comédien puis d’assistant à la mise en scène sur des opéras il devient professeur au cours Florent en 1979. C’est là qu’il aura comme élève Valérie Kaprisky, Pierre-Loup Rajot, Noémie Lvovsky, Isabelle Nanty, Vincent Lindon, Agnès Jaoui…

Il y restera jusqu’en 1984.

Il mènera ensuite en parallèle et jusqu’à aujourd’hui, son exploration de l’art dramatique tant en qualité de metteur en scène et que de pédagogue.

Il mettra en scène aussi bien des seul-en-scène, Sylvie Joly, Catherine Jacob… que des textes classiques, Marivaux, Musset, Corneille, Molière, Feydeau… ou encore des auteurs contemporains, Philippe Minyana, Dorothy Parker, Peter Handke…

Il cherche dans sa pédagogie à inciter les apprentis comédiens à remettre en cause même ce qu’ils considéraient comme acquis, à ne pas s’installer confortablement dans un métier que ne l’est pas et à se forger un esprit qui leur permettra d’être continuellement en état de recherche.